Samir Ait Saïd – Un mental hors du commun

Ce 1er novembre était l’occasion de souhaiter un très bon anniversaire au gymnaste Français Samir Aït Saïd. Pour ses 30 ans, il est allé se chercher lui-même son cadeau aux Championnats du monde de gymnastique de Stuttgart.

En effet, le samedi 12 Octobre 2019, grâce à sa médaille de bronze au concours des anneaux, le Français s’est qualifié pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Cette information pourrait ressembler à un bon résultat pour la gymnastique Française et pourtant derrière cette performance, il y a une histoire qui va bien au-delà de l’effort physique. 3 ans après sa terrible blessure lors du concours du saut de cheval aux JO de Rio et des images qui ont fait le tour du monde, Samir Aït Saïd revient une nouvelle fois au plus haut niveau.

Après avoir été vice-champion d’Europe des anneaux en 2010, de saut de cheval en 2011 et tout juste remis d’une fissure au tibia, il se blesse au genou droit durant les Championnats d’Europe à Montpellier en Mai 2012. Cette blessure au niveau du plateau tibial lui fera manquer les JO de Londres en 2012.

Il revient pourtant rapidement dans l’élite, en devenant Champion d’Europe à Moscou en 2013 et 6ème des Championnats du monde à Anvers au concours des anneaux la même année. En 2014, il obtient la médaille de bronze aux Championnats d’Europe et finit 5ème aux championnats du monde de Nanning (Chine) également au concours des anneaux. En 2015, il gagne la médaille d’argent aux Championnats d’Europe à Montpellier et se place 4ème des championnats du monde à Glasgow. En 2016, il termine 6ème des Championnats d’Europe à Berne en Suisse. Il décroche en Avril 2016, sa qualification pour les JO de RIO grâce à une médaille de bronze lors du Test Events de RIO.

C’est donc le 6 Août 2016, lors des Jeux Olympiques de Rio qu’il se fait une double fracture ouverte tibia péroné de la jambe gauche sur une mauvaise réception après un double saut carpé au cheval-d’arçons. Il se fera opérer sur place et déclarera : « je reviendrai à Tokyo pour décrocher l’or ». 2 jours à peine après son accident, il sera débout pour aller encourager ses coéquipiers de l’équipe de France. Par ses actes Samir Ait Saïd fait preuve d’un courage et d’un mental hors du commun. On retiendra pour l’anecdote, que les ambulanciers avaient fait tomber son brancard durant son transfert à l’hôpital.

L’histoire aurait pu s’arrêter là et pourtant, en septembre 2017, après une longue rééducation et beaucoup de travail, il revient à la compétition après avoir décroché en Juin son diplôme de Masseur-kinésithérapeute. Le mois suivant, il termine 4ème des Championnats du monde au concours des anneaux qui se déroulent du 2 au 8 Octobre 2017 à Montréal.

En Septembre 2018, il décroche la médaille d’or aux Internationaux de France lors du concours des anneaux (après une médaille d’or en 2010 et une d’argent en 2017). Sa 3e place aux Championnats du Monde de Stuttgart en Octobre 2019 le qualifie donc pour les J0 2020 à Tokyo. Malgré un parcours semé d’embûches, avec un sport où les fins de mois sont parfois difficiles, Samir Ait Saïd s’est forgé un mental exceptionnel et s’est construit un sacré palmarès pour une histoire incroyable.

Lors de son entrée en lice aux Jeux Olympiques 2020, pour que l’histoire soit belle, nous serons tous derrière Samir et nous aurons forcément une pensée pour son Papa décédé à qui il a promis une médaille d’or à Tokyo.

%d blogueurs aiment cette page :
Secured By miniOrange