Sekou Doumbouya, grand talent du basket français

Talent du sport français – Sekou Doumbouya

Après vous avoir présenté la très talentueuse Heather Arneton, spécialiste du saut en longueur, place à un autre grand espoir du sport tricolore : le basketteur Sekou Doumbouya. Portrait !

Une précocité inédite dans le basket français

Originaire de Conacry en Guinée, Sekou Doumbouya a débuté le basket par hasard à l’âge de 12 ans, un coup de coeur immédiat. Rapidement repéré pour ses qualités physiques et techniques déjà très développées, il intègre le pôle espoir d’Avignon après un passage de 2 ans au CJF Fleury-les-Aubrais Basket.

Le joueur au physique imposant, aujourd’hui 2m06 pour 100kg, rejoint ensuite le centre fédéral à 14 ans, comme Tony Parker, Boris Diaw ou encore Ronny Turiaf à leurs débuts. Visiblement très pressé, il rejoint la Pro B à 15 ans avec le club de Poitiers et devient dans la même année le plus jeune joueur à fouler les parquets d’une des trois divisions françaises professionnelles. Son adaptation est excellente et son physique et sa polyvalence en font rapidement un joueur indispensable du PB86.

En parallèle de ses débuts professionnels très prometteurs avec Poitiers, ce grand fan de Paul George obtient la nationalité française en novembre 2016 et se retrouve aux Championnats d’Europe moins de 18 ans 1 mois plus tard. Sacré champion d’Europe, le plus jeune joueur de l’équipe de France marque la compétition de toute sa classe (3e meilleur scoreur : 17,8 points) avec son coéquipier et ami Frank Ntilikina, aujourd’hui au New York Knicks.

Après avoir démontré toute l’étendue de son talent et participé à Basketball without Borders, une compétition entre les meilleurs jeunes joueurs nés en 2000 et 2001, Sekou Doumbouya rejoint la Jeep Elite et le CSP Limoges pour la saison 2018-2019. Sa dernière saison en France ?

Un avenir qui se dessine loin de l’hexagone

Considéré comme un des plus gros talents du basket français avec Kylian Hayes, Tom Digbeu ou encore Théo Malédon, l’ailier fort vit sa première saison dans l’élite avec le CSP Limoges et probablement la dernière.

« Aller en NBA, c’est le rêve de tout basketteur. C’est un gros objectif et c’est réalisable. Il suffit juste de travailler, au fond »

AFP

En effet, la NBA lorgne déjà sur son profil et Sekou Doumbouya est même déjà annoncé comme l’un des dix premiers choix lors de la draft 2019. Profitons des derniers moments en France de ce phénomène de précocité dont on a pas fini d’entendre le nom !

%d blogueurs aiment cette page :
Secured By miniOrange