Maïva Hamadouche

Maïva Hamadouche

ITW le sport et moi – Maïva Hamadouche

Sportricolore lance une nouvelle série d’interview pour vous permettre d’en apprendre davantage sur nos sportifs tricolores. Maïva Hamadouche, sept fois championne du monde de boxe anglaise, s’est prêtée au jeu la première et on l’en remercie fortement !

1 – Pour commencer, pourrais-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Maïva Hamadouche, 30 ans, née à Albi, 7 fois championne du monde de boxe anglaise professionnelle, actuellement en équipe de France de boxe amateur, sélectionnée pour la qualification olympique JO 2020, policière dans la vie courante sur Paris, en aménagement de temps pour pouvoir boxer.

2 – À quel moment as-tu pris conscience de ton potentiel sportif ?

Avant mes 14 ans, je faisais du football, mais ce sport collectif ne me convenait pas trop… Je suis alors tombée par hasard sur une affiche de boxe française (boxe pieds et poings). Je me suis alors présentée sans plus tarder à l’entraîneur. Ce dernier, malgré mes 14 ans, m’a mise dans le cours adulte. Ce qui m’a fait énormément plaisir. J’avais besoin d’être valorisée. J’ai alors démarré le premier cours qui fut très physique. Corde à sauter, pompes, sac de frappe, course à pied… Le côté physique me plaisait énormément, le contact aussi. J’ai tout de suite accroché à la discipline lorsque je suis passée en confrontation. J’ai tout de suite su que ce sport était fait pour moi, ce fut comme une révélation. 

3 – Pourquoi avoir choisi ce sport et pas un autre ? Justement, si tu avais dû choisir un autre sport, ce serait lequel ?

J’ai tout de suite su que la boxe était faite pour moi ! J’étais décidée à ne plus rater aucun cours !! Ce fut le cas. J’ai même intensifié les entraînements. Au début je m’entraînais trois fois par semaine, puis quatre, cinq, six… Je voulais apprendre le plus vite possible. Je n’acceptais pas non plus de me faire battre lors des confrontations, je voulais être la meilleure. Donc je m’entrainais sans relâche pour palier tous les défauts physiques ou techniques.

Si je devais choisir un autre sport aujourd’hui ce serait le rugby, parce que j’aime le contact, et pour moi c’est aussi un sport de combat, mais je ne sais pas si je possède l’esprit d’équipe… Ce n’était pas le cas à l’époque !

4 – Quel est ton premier souvenir de sport ?

J’ai fait mon premier combat en boxe française à l’âge de 17 ans. Je garderai toujours ce souvenir en mémoire. Ça restera inoubliable. Je prenais autant de coups que j’en donnais !!! Mais j’ai gagné par arrêt de l’arbitre.

5 – Quels sont tes meilleurs et pires souvenirs liés à ta carrière sportive ?

Je suis passée à la boxe anglaise en 2009, à mon arrivée dans la région parisienne. Mon plus beau souvenir fut mon premier titre de championne du monde en boxe anglaise professionnelle le 10 novembre 2016 à la Halle Carpentier à Paris face à l’américaine Jennifer Salinas.

Mon pire souvenir fut en 2014, lorsque je suis partie en Roumanie faire un combat de boxe. L’adversaire n’était pas présente lors de la pesée la veille, mais on m’avait tout de même confirmé qu’elle était arrivée, avec juste un peu de retard. Arrivée dans les vestiaires le lendemain soir pour le combat, alors que je n’avais toujours pas rencontré mon adversaire, mon entraîneur me faisait les bandages et une demi-heure plus tard, on est venu nous voir pour nous informer que le combat était annulé. L’adversaire était finalement absente… Résultat d’un matchmaker véreux… J’ai donc appris la nouvelle pendant mon échauffement ! Une belle mésaventure…

6 – Si tu devais être un/e autre sportif/ve sportif tricolore, qui choisirais-tu et pourquoi ?

Mon sportif français préféré actuellement c’est Martin Fourcade. Toujours au front dès que j’allume la télévision sur la chaine L’Équipe, je le vois ! Toujours en train de foncer ! Je l’ai entendu dire qu’il prenait sa retraite après une carrière bien fournie, bonne retraite à lui.

7 – Justement, plus jeune, qui était ton idole, ton exemple ?

Quand j’étais petite, mon idole c’était Mike Tyson !! Sa vitesse, sa puissance et surtout son agressivité sur le ring !! Un destructeur avec une agilité folle, un style bien à lui.

8 – Quel est ton geste sportif favori ? 

Mon geste préféré c’est le célèbre éclair d’Usain Bolt, à la fin de chaque course, repris par de nombreux sportifs.

9 – Peux-tu nous livrer une anecdote personnelle sur ta carrière ?

Je me trouvais dans un parc en train de faire de la pliométrie, je sautais sur des murets en béton, à pieds joints, pour travailler l’explosivité… Sauf qu’un jour je me suis ratée… Je me suis ouvert les deux tibias !! Quinze points de suture à chacun… Je me suis fait une peur bleue, je pensais m’être vraiment fait mal… J’aurais pu vraiment me blesser et rater une saison voire deux ! Quand je la raconte on me dit qu’il existe des blocs en mousse pour ne pas se blesser… Oui mais qu’est ce que vous voulez… L’inconscience !! Maintenant j’ai peur de sauter même sur un banc. 😅

10 – Peux-tu nous livrer tes conseils pour rester en forme pendant le confinement ?

Essayer de bouger une heure par jour chez soi : pompes, abdos, flexions, fessiers, travail d’altères… Et essayer de limiter les grignotages aussi… 😅

%d blogueurs aiment cette page :